Actuellement, les maladies qui touchent le comportement comptent en grand nombre. Beaucoup de personnes sont atteintes de ces maux, qu’il s’agisse de phobie ou de syndrome. Dans la liste des troubles psychiatriques importantes, vous retrouverez la maladie portant la dénomination de psychose maniaco-dépression. Ce trouble atteint les individus âgés entre 15 à 25 ans. Que faut-il savoir autour de ce syndrome ? Focus !

Qu’est-ce que le syndrome maniaco-dépressif au juste ?

Cette maladie est aussi reconnue sous les termes « trouble bipolaire ». Il s’agit d’un mal psychiatrique qui atteint certaines personnes en phase de problème émotionnel. Le trouble maniaco-dépressif se caractérise par un changement récurrent d’humeur. Une personne souffrant de ce mal passe facilement d’un sentiment de fou rire aux larmes. Ce syndrome se présente en deux phases dont une grosse dépression alternée et une euphorie démesurée. Ce mal peut devenir héréditaire. Mais dans d’autres cas, les facteurs à l’origine de ce trouble sont encore indéterminés. En général, un événement éprouvant est souvent la source de la maladie maniaco-dépressive. À savoir que comme toutes formes de syndromes psychiatriques, ce mal peut être traité. Comment faire ? Pour cela, trouver un psychologue à Nivelles est la solution la plus pratique et efficace. À l’aide d’un spécialiste dans les troubles comportementaux, guérir de cette maladie est faisable.

Comment se manifeste le trouble bipolaire ou maniaco-dépressif ?

Les symptômes qui caractérisent ce trouble mental se subdivisent donc en deux phases. Dans la première période comprenant le stade de grosse dépression, le malade montre des signes dépressifs importants. Il fait face à des émotions de tristesses permanentes et intenses. Un grand sentiment de manque crée un vide intérieur chez le patient bipolaire. Il n’a plus goût et intérêt à ce qui lui entoure. Tout lui semble sans importance et sans joie. Durant sa phase de dépression, le malade n’a plus d’énergie et a des insomnies fréquentes. Il a du mal à se concentrer ou se focaliser sur ses activités quotidiennes. Le maniaco-dépressif perd de l’appétit. Il n’aime plus manger ou apprécier une cuisine savoureuse. Dans certaines circonstances, il envisage même le suicide ou pense à la mort. Le malade se sent énormément mélancolique et se taire dans un long mutisme. Par la suite, dans la seconde phase de la psychose maniaco-dépressive, l’individu se sent tout puissant. Il devient énormément dynamique et actif pour ses différentes activités. Son humeur change complètement. Il passe d’un état triste et mélancolique à un comportement euphorique. Dans cette période, le patient devient vraiment hypomaniaque. Si l’un des membres de votre entourage montre ces signes, il est nécessaire que vous réagissiez. Afin d’éviter que le pire arrive, c’est-à-dire un suicide, il vaut mieux prendre les mesures efficaces pour aider son proche. Un soutien moral et une attention minutieuse peuvent sauver la vie d’un individu souffrant de la psychose maniaco-dépressive. Si vous avez du mal à gérer le problème, n’hésitez pas à faire intervenir un thérapeute ou un psy spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *