Métier du secteur paramédical, l’opticien a pour mission principale de vendre des lunettes. Au-delà de cette approche commerciale du métier, l’opticien a également une autre casquette : c’est aussi un technicien.

L’opticien, un conseiller

L’opticien est avant tout un conseiller. Le plus souvent, ses clients viennent le voir munis d’une ordonnance délivrée par un ophtalmologiste. Il a ensuite la charge de conseiller ses clients pour le choix de leurs lunettes que ce soit des lunettes de vue, lentilles ou encore des lunettes de soleil. Divers éléments sont en effet à prendre en compte dans le choix d’une simple paire de lunettes. L’aspect esthétique est bien évidemment important mais le confort des montures est également primordial. Ainsi, l’opticien sait prendre en compte la morphologie de son client, la forme de son visage, la couleur de ses yeux ou de ses cheveux pour lui proposer une monture adaptée, personnalisée et unique. Il tiendra également compte d’autres facteurs externes comme l’âge, le budget ou encore la présence d’une allergie qui rendrait difficilement supportable le port de lentilles. C’est donc un véritable professionnel qui saura guider votre achat. Il peut être également amené à gérer l’aspect administratif du métier, par exemple, le contact avec les mutuelles.

L’opticien, un technicien

L’opticien est également un technicien. C’est lui qui va prendre les mesures nécessaires pour les montures et va transmettre ces données au professionnel qui s’occupe du montage. Il peut d’ailleurs monter lui-même les lunettes, et c’est alors un véritable travail d’artisan qu’il doit réaliser : tailler les verres, les polir, les centrer etc. Ensuite, il contrôlera une seconde fois la bonne adaptation des lunettes au client lors de la finalisation de l’achat de façon à ce que les lunettes soient parfaitement ajustées. Enfin, c’est lui qui assure aussi le service après-vente de votre paire de lunettes quand un verre est cassé ou quand il s’agit de régler à nouveau votre monture. Comme technicien, il est compétent pour faire passer des tests d’acuité visuelle. Il est aussi formé à la prévention des risques concernant la santé oculaire et informe ses clients sur ce point.
C’est donc un métier qui allie des compétences commerciales, avec des qualités comme un bon relationnel et des compétences techniques, comme de la précision et de la rigueur.

Formations et débouchés

Le secteur de l’optique est en pleine expansion en France avec l’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement de la population. Le secteur recrute et les embauches sont rapides à la sortie de l’école. La formation pour devenir opticien est principalement la détention d’un BTS spécialisé dans le domaine, soit deux années d’études après le baccalauréat. Pour autant, des formations se développent après l’obtention de ce diplôme qui permettent de continuer en licence professionnelle ou en bachelor. Ces spécialisations offrent la possibilité aux jeunes diplômés d’apporter d’autres cordes à leur arc, s’orientant selon les compétences et les affinités de chacun soit vers le design, soit vers le commerce, soit vers la composante technique du métier, par exemple en optométrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *