Le métier d’assistante maternelle est un métier à part entière qui requiert beaucoup de patience, d’amour et de passion. Avant de se lancer, il faut connaitre quelques informations de base, concernant notamment les conditions d’accès à ce poste, les lieux où exercer ou encore les questions d’agrément.

Comment exercer le métier d’assistante maternelle ?

Pour pouvoir exercer le métier d’assistante maternelle, il faut suivre une formation de 120 heures et obtenir l’agrément du conseil général. Afin de s’assurer que le prétendant au poste soit qualifié pour le métier, une assistante sociale et une auxiliaire de puériculture de la PMI (protection maternelle et infantile) vont s’entretenir avec la future assistante maternelle à son domicile. Elles vont également s’assurer que le prétendant est en bonne santé, qu’il maitrise le français et qu’il dispose de son propre logement. Elles devront également s’assurer que l’assistante maternelle puisse fournir un environnement sain, équilibré et sécurisé pour les enfants qu’elle va accueillir chez elle et qu’elle peut assumer les responsabilités que lui impose son futur métier.

Le métier d’assistante maternelle est intéressant sur bien de points et offre de réelles perspectives d’emploi. Déjà, l’offre n’arrive pas à répondre à la demande qui est de plus en plus grandissante. De plus, la plupart des crèches et des garderies sont saturées, ce qui réduit les possibilités pour les parents qui choisissent au final de se tourner vers les assistantes maternelles. Pour plus d’informations sur le métier, il convient de passer sur le site http://assistante-maternelle.me/bordeaux/leslie/

Où exercer le métier d’assistance maternelle ?

Il est possible de travailler chez soi et c’est d’ailleurs l’option la plus retenue par les assistantes maternelles, car elle offre de nombreux avantages. Travailler à domicile permet de gérer plus facilement son temps, mais il faudra également s’adapter aux horaires des parents. En effet, si certains ont besoins de déposer leurs enfants tôt le matin et de les reprendre dans l’après-midi, d’autres choisissent de les déposer tard et de les reprendre tard le soir. Pour éviter les débordements, il vaut mieux signer au préalable un contrat avec les parents qui viendra fixer les horaires et la rémunération. L’assistante maternelle peut également travailler en crèche familiale auprès des puéricultrices. Enfin, il est également possible de travailler en collaboration avec la DDASS puisqu’une assistante maternelle peut accueillir chez elle des enfants qui ont été retirés de leur famille pour n’importe quelle raison, et ce, pour une période définie.

Bref, le métier d’assistante implique de lourdes responsabilités et de journées de travail ponctué de cris et de pleurs, mais aussi de moments de rires et de bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *