La déforestation est un phénomène inhérent au développement humain. Puisque nous ne cessons de nous multiplier, l’espace devient de plus en plus insuffisant. Du coup, on se trouve dans l’obligation de raser des forêts pour la construction d’infrastructures. D’un autre côté, plus on est nombreux à aller à l’école et à travailler, plus le besoin en papier augmente et plus il y aura d’arbres abattus. Il n’y a qu’à voir la forêt amazonienne, un emblème mondial qui est aujourd’hui en voie de disparaître progressivement…

La forêt Amazonienne, vers une disparition imminente

Le rythme de déforestation de la forêt Amazonienne prend un essor si inquiétant que l’on devrait envisager des mesures radicales. En effet, en 2007, nous avons perdu plus de 7000 km² de cette forêt. La situation empire au Brésil où près de 17% de la forêt Amazonienne a disparu. On envisage que cette proportion atteindra 20% d’ici 2020 si aucune mesure n’est prise pour contrer la déforestation. A un tel rythme, la forêt Amazonienne ne sera plus qu’un souvenir d’ici quelques décennies. Que laissera-t-on à la génération future ? Bien que tout le monde prétende aimer ses progénitures, le taux de déforestation est de plus en plus croissant dans les environs des villes et des endroits habités.

La perte de la forêt Amazonienne, des risques vitaux

Avec la destruction de cette forêt tropicale vient l’aggravation des changements climatiques. En effet, la perte des arbres se traduit par une augmentation du taux de gaz carbonique contenu dans l’air. En outre, les feuilles des arbres assurent l’évaporation d’eau vers l’atmosphère, un phénomène à l’origine de la pluie. Ainsi, la déforestation entraînera des changements climatiques inquiétants. Nul besoin de mentionner les conséquences de tels changements sur la santé des riverains de cette forêt.

Une biodiversité en voie de disparition

Parce que la forêt Amazonienne abrite un écosystème considérable où beaucoup d’espèces sont endémiques, plusieurs animaux et végétaux risquent de disparaître à tout jamais de la surface de la terre. Alors que les plus faibles auront du mal à vivre dans des conditions qui se détérioreront, l’équilibre de la biodiversité sera fortement menacé.

Un impératif de sauvegarde

Patrimoine écologique de taille, la forêt Amazonienne mérite la prise de mesures radicales. L’Amazonie n’est pas le seul concerné par les conséquences de la perte de cette surface verdoyante. Une mobilisation massive est plus que nécessaire dans la mesure où la situation devient de plus en plus alarmante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *