Malaise, fièvre, poussée de dents, toux : il y a tant de petits mots qui peuvent faire souffrir bébé qu’il est impératif de toujours avoir à portée de main le numéro d’un spécialiste. Pédiatre ou généraliste ? À quel médecin confier la santé de bébé ? On fait le point sur les meilleures options.

Le pédiatre : un spécialiste des enfants

Le plus grand avantage des pédiatres, c’est qu’ils se sont spécialisés dans la santé de bébé, ce qui fait qu’ils sont plus à même de soigner bébé en cas de malaise ou de maladie. En effet, les pédiatres ont généralement suivi des études médicales de base et une spécialisation en pédiatrie. Ils disposent ainsi des compétences nécessaires pour la prise en charge des bébés. Leurs compétences et leurs expériences leur permettent de reconnaitre plus facilement les pathologies qui peuvent toucher les bébés. Bien évidemment, comme c’est un spécialiste, il a souvent un emploi du temps très chargé, c’est pourquoi il se peut qu’ils ne soient pas toujours disponibles sauf pour les pédiatres privés qui ne prennent leurs patients que sur rendez-vous, sauf pour les consultations d’urgence. Le docteur leoncini sara compte notamment parmi les pédiatres les plus qualifiés dans leur domaine et promet les meilleurs soins pour bébé.

Le généraliste : un médecin expérimenté

Pour sa part, le généraliste est plus disponible et comme c’est généralement le médecin de famille, il connait les antécédents de bébé et est plus apte à reconnaitre les symptômes en cas de maladie, que cela se réfère aux malades classiques (rhino, otite, gastro…) ou aux maladies plus spécifiques. Le généraliste, comme son nom l’indique, n’a pas de spécialisation et peut notamment soigner les petits comme les grands. La plupart des mamans choisissent d’ailleurs d’opter pour les services d’un pédiatre pendant les douze premiers mois de l’enfant avant de transmettre son dossier vers un médecin généraliste qui va ensuite s’occuper de la santé de bébé. Dans tous les cas, il est intéressant de s’assurer que le généraliste a l’habitude des bébés et que sa clientèle ne se compose pas seulement d’adultes avant de lui confier le bébé.

En somme, l’un comme l’autre a des qualités indéniables, mais le plus sûr reste le pédiatre, car sa spécialisation lui permet d’avoir les connaissances nécessaires pour s’occuper de bébé. Enfin, pour ceux qui recherchent d’autres alternatives, il reste la PMI ou la Protection maternelle et infantile (PMI) qui est un service de santé publique proposant ses services aux mamans qui souhaitent profiter de soins gratuits pour leurs bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *