Après une forte décadence du marché immobilier toulousain et ses environs, les affaires semblent reprendre leur bon train. En maintenant le rythme actuel, cette entreprise est promise à un avenir fort prometteur. Des prix stables, une augmentation flagrante du pouvoir d’achat, des mesures fiscales plus favorables aux propriétaires et aux locataires, tels sont les phénomènes à l’origine de cette recrudescence du marché immobilier toulousain.

Des chiffres qui en disent long sur le marché immobilier toulousain

La Fnaim a récemment réalisé une étude sur la tendance du marché immobilier dans le territoire français. Elle a recensé plus de 800.000 transactions de ventes en France, et la ville de Toulouse y a contribué fortement. Pour le mois de janvier seulement, la ville a enregistré plus de 278 ventes immobilières, ce qui équivaut à 9 transactions par jour. Une statistique très prometteuse qui semble faire le bonheur de ce site spécialisé dans la vente d’appartement neuf à Toulouse.

Les analystes économiques en restent bouche bée : il s’agit d’un phénomène inédit depuis 2011. En effet, en 2010, le marché immobilier a connu son apogée : un chiffre d’affaires exceptionnel, du jamais vu dans toute la France. Selon les études et analyses de la tendance actuelle, la ville de Toulouse est à deux pas d’atteindre ce summum des ventes de 2010. Tous les acteurs dans l’univers de l’immobilier espèrent que cette situation continuera pour les prochaines années à venir.

Chapeau au gouvernement !

Nous devons bien l’admettre, le gouvernement a contribué à cet essor fulgurant du marché immobilier toulousain. En effet, grâce au dispositif Pinel, les taxes ainsi que les frais relatifs aux logements à louer ont largement diminué. Grâce à cette atténuation fiscale, les propriétaires possèdent plus de marges de manœuvre. Par conséquent, les loyers diminuent et les nouveaux appartements se multiplient.

A Toulouse, le marché immobilier favorise tous les acteurs du secteur : les propriétaires des logements, les locataires, les acheteurs et les agences immobilières. Tout le monde y trouve son compte ! Avec ce dispositif gouvernemental, on ne peut que souhaiter que cet essor du marché immobilier toulousain acquière un caractère durable.

Des quartiers pour tous les goûts

A chacun son quartier fétiche, les néo-toulousains et les nouveaux conquéreurs de la région toulousaine ont fait leur choix. Pour les natifs, ils préfèrent habiter l’hypercentre de la ville, un endroit qui a gardé le décor pittoresque du passé associé à des subtiles touches de modernité. Pour les amoureux du luxe et du calme, ils optent plutôt pour le quartier Côte-Pavée où l’on retrouve les institutions les plus réputées de Toulouse et les résidences les plus tranquilles.

En outre, les passionnés d’histoire préfèrent le Quartier Saint-Cyprien. Malgré le coût assez élevé des logements et des terrains, ils se vendent comme des petits pains ! Sinon, les quartiers Saint-Michel sont également très prisés : juste assez éloignés du centre-ville pour profiter du calme et assez proches pour y être en quelques minutes. Le salon de l’immobilier réalisé dans la ville toulousaine a démontré ces préférences et le développement croissant du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *