Taux de chômage grandissant, crise de la dette, recul de l’économie…, voilà autant de facteurs qui troublent la sérénité de l’Europe, alors que celle-ci essaie contre vents et marées de sortir de cette obscurité en passe de l’entrainer vers une fin fatidique. Pour s’en sortir, elle compte sur la force irréductible de l’économie de quatre de ses régions. On parle alors des régions les plus dynamiques d’Europe. Qui sont-elles ?

Le Bade-Wurtemberg

bade

Quand on parle de prospérité de l’économie, on se réfère souvent au taux de chômage. Et à Bade-Wurtemberg, on peut dire que presque la totalité de la population fait tourner le moulin puisque cette région allemande n’affiche que 4,2% de taux chômage en 2011, l’un des plus bas en Allemagne. Son PIB par habitant est multiplié par 13 par rapport au PIB moyen de l’Europe (2 360 euros) si en Allemagne, la moyenne est de 27 300 euros.

Cette prospérité, elle le doit aux multitudes d’industries automobiles qui y sont implantées à l’instar de Porsche, d’Audi, de Mercedes-Benz ou encore de Daimler, ainsi qu’à celles renommées en mécanique de précision favorisant inéluctablement un travail non-stop pour ses citoyens. Cette région compte également deux centrales nucléaires. Le parc d’attraction Europa Park est, en outre, en tête (2ème) des parcs les plus visités en Europe.

La Catalogne

Blanes-Catalogne

C’est une région autonome d’Espagne. Elle fait tourner 20% de l’économie espagnole notamment grâce au tourisme qui occupe 60% de ses activités. Le PIB par habitant de la Catalogne est d’environ 24 000 euros. Cela permet à la population catalane de faire prospérer leur économie grâce à leur épargne pouvant être fructifiée dans des investissements. A cet effet, le quart des établissements publics qui reçoivent les dépôts des épargnants siège en Catalogne. La Bourse de Barcelone se positionne, en outre, à la deuxième place en Espagne après celle de Madrid.

La Lombardie

lombardie

Dans cette région italienne, les quelques 10 millions d’habitants produisent un cinquième du PIB de l’Italie. Les lombardes dépassent de tiers le PIB moyen de l’Italie. Son essor économique s’articule autour de chaque secteur d’activité. La Lombardie a, en effet, su dépasser les méthodes traditionnelles de l’agriculture en introduisant l’utilisation des machines servant à l’exploitation agricole. Sa production est variée allant des plantes potagères, des céréales aux produits vinicoles.

C’est également une région industrialisée où les petites et moyennes entreprises prédominent. On y trouve par exemple les entreprises de confection de chaussures qui font le renom de l’Italie, le travail des métaux, la fabrication des tissus… Sans oublier le secteur des services dont le tourisme, la finance et le commerce.

La région Rhône-Alpes, l’une des régions les plus dynamiques d’Europe

rhone-alpes

Les huit départements de cette région française façonnent 10% de l’économie française. C’est pour cette raison même que les jeunes en quête de travail y tendent leur prospection. La région rhônalpine concentre, en effet, diverses activités et recherches liées à l’alimentaire, la pétrochimie, à la métallurgie, à la mécanique de précision, aux équipements industriels, au NTIC,… faisant son renom.

Quatre moteurs de l’Europe

En fusion depuis 25 ans, ces quatre régions les plus dynamiques de l’Europe,considérées comme moteurs de celle-ci, comptent relever toute l’Europe en diligentant des activités inhérentes à la protection de l’environnement, telles que la lutte contre le changement climatique, en introduisant des procédés nouveaux dans la mise en marche de l’économie, en facilitant la mobilité des artistes, en usant des technologies de la communication et de l’information pour la promotion de la numérisation en Europe… mais surtout en facilitant l’intégration régionale des jeunes en quête d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *