Les études scientifiques ont prouvé que la nature des cheveux est différente selon les origines ethniques. Les cheveux sont classés en trois grands groupes ethniques : les cheveux asiatiques, africains et caucasiens. Les cheveux asiatiques sont ceux qui poussent le plus rapidement, suivis des cheveux caucasiens, les cheveux africains arrivent en dernière place. En termes de densité, les cheveux caucasiens présentent le meilleur résultat, ils poussent plus nombreux que les autres. La densité détermine l’aptitude d’une personne à fournir des greffons d’implant capillaire de bonne qualité. La densité des cheveux revêt deux principaux composants : le nombre d’unités folliculaires que l’on retrouve par mètre carré de cuir chevelu et le diamètre du cheveu. Les mèches des cheveux d’origine asiatique sont plates et rondes, les cheveux africains sont plats et les cheveux caucasiens sont ovales. Les cheveux africains sont de plus petit diamètre que les autres, les Asiatiques ayant le plus gros diamètre de cheveux.

Nouveautés techniques implants capillaires 

Les implants capillaires des Asiatiques ont des follicules doubles ou simples, les follicules africains sont triples et ceux des Caucasiens sont triples et quadruples. Les cheveux africains ont une apparence dense et intense, pourtant ils sont très fins, l’aspect dense est dû au fait qu’en réalité ils sont bouclés. La conséquence directe sur la greffe de cheveux est qu’il est possible d’avoir une apparence dense avec peu d’implants. Il est vrai que sur ce point c’est un avantage, mais les cheveux bouclés peuvent présenter des inconvénients. Lors du processus de greffe, les cheveux bouclés peuvent causer des complications, le follicule pileux peut subir des lésions au cours de l’extraction. Le patient peut aussi développer ce qu’on appelle des chéloïdes après l’opération. Ces complications sont courantes auprès des populations africaines, mais peuvent être évitées si le patient fait appel à des praticiens expérimentés et spécialistes de la greffe de cheveux comme Aesthetis Paris. Ces professionnels doivent disposer d’équipements modernes et faire bénéficier au patient d’un suivi adapté.

Les Arabes sont soumis aux mêmes contraintes que les Africains quand il s’agit de prélever des implants capillaires, vu qu’eux aussi ont des cheveux bouclés. Chez les populations d’ascendance asiatique, on compte moins de cheveux au centimètre carré de cuir chevelu, que chez les Caucasiens et les Africains. Toutefois la mèche asiatique est plus épaisse et dense. Grâce à ces caractéristiques, les Asiatiques obtiennent des résultats denses et intenses avec peu de greffons implantés, comme les Africains. Les Asiatiques présentent la particularité d’avoir des zones donneuses peu fournies, en général on n’y trouve pas suffisamment de cheveux pour combler la calvitie. Il est souvent nécessaire de prélever les greffons au niveau de la poitrine ou de la barbe pour combler les vides. Les Caucasiens et les Africains ont plus de greffons sur la zone donneuse. Avant de vous engager dans une greffe de cheveux, prenez en considération votre origine ethnique afin de savoir quelles sont les complications auxquelles vous pourriez faire face. Ces informations vous aideront dans le choix du spécialiste et peut-être même de la technique de transplantation à choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *