Un e-liquide est un produit qu’on peut consommer prévu pour les matériels d’e-cigarette. Ses premiers ingrédients sont le Propylène Glycol (PG) et la Glycérine végétale (VG), joint à des arômes, quelques fois à de l’eau ou de l’alcool, et même de la nicotine ou non. Cette solution s’ingère immédiatement dans le réservoir de votre clearomiseur (clearo) ou cartomiseur (carto).

Par la suite il est réchauffé à environ 50/70° par votre batterie pour devenir la vapeur que vous allez aspirer. Actuellement, vous avez accès aux e liquides dans toutes les boutiques de bien-êtres existants. Afin de satisfaire le plus de vapoteurs, les chercheurs ne cessent de leur offrir des saveurs inédites d’e liquide pour rendre leur vapotage meilleur que jamais.

Composition exacte

Les e liquides sont constitués généralement des 5 condiments suivants.

Le propylène Glycol (PG)

Il s’agit d’une matière habituellement utilisée dans le secteur alimentaire.

Vocation

Il privilégie la parfaite impression des goûts et du « hit », mais génère une quantité de vapeur en dessous de celle de la Glycérine végétale (VG). Selon les plus récentes analyses, il n’est pas connu pour être toxique chez l’être humain. Dans un e-liquide, il reflète généralement 75 % du produit.

La Glycérine végétale (VG)

Celle-ci est aussi utilisée dans une vaste gamme de produits alimentaires et n’expose aucun risque pour la santé quand elle est employée dans les dosages demandés.

Devoir

Pour sa part, elle avantage la génération de vapeur et rend les saveurs plus douces. Dans l’e-liquide, elle tient habituellement 25 % de la solution.

Les arômes

Ces derniers sont soient alimentaires, soient naturels. Ils sont fréquemment employés par le secteur agroalimentaire.

Destination

Ils ont pour objectifs de procurer de la saveur à votre e-liquide. Vous pourrez en trouver de tous les goûts sur le marché actuel. Avant de choisir, il est essentiel de bien vous renseigner sur les conséquences que cela peut avoir sur votre santé.

Eau et alcool

Ceux-ci sont quelquefois additionnés dans les e liquides à moins de 5 %. En général, ils aident à rendre les mixtures plus fluides ou à avantager le « hit ».

Nicotine

Elle existe en dosage très exact dans chaque flacon (sa mesure est formulée en mg/ml). Évidemment, il y a beaucoup d’e liquides dépourvus de nicotine. Ainsi, les risques d’addiction en relation avec cet élément dans ces situations précises sont nuls. Il faut prendre garde à ne pas l’ingérer, de risque de rencontrer des périls multiples.

Ses missions

La Nicotine se charge de 2 missions primordiales dans le vapotage. Elle améliore le hit (sensation de transit de la vapeur en direction de la gorge). Autrement dit, plus le pourcentage de Nicotine contenu dans votre solution de cigarette électronique est conséquent, plus l’impression sera considérable.

De plus, elle complète aussi le sentiment de carence du consommateur de tabac. Effectivement, c’est la Nicotine qui est la cause de l’addiction. Ainsi, il est vital de bien sélectionner son pourcentage de Nicotine pour ne pas être sujet à toute perception de carence.

Durée de vie des e liquides

Les e liquides n’ont pas spécialement de date de limitation ou plus communément de DLC (date limite de consommation). Toutefois, les créateurs les plus avisés déterminent une Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) qui assure un caractère optimal des e liquides. Pour certains auteurs qui déterminent une DLC à leurs e liquides, il s’agit plus du marketing que de la sûreté hygiénique. L’objectif est certainement de vous inciter à vous débarrasser de vos e liquides à terme d’expiration, et de vous en procurer de nouveaux.

La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) : une assurance de caractère

La DLUO assure particulièrement un caractère idéal des arômes dans les liquides de vapotage. En vérité, les arômes sont les condiments qui délaissent en amont leur caractère. Suivant leur constitution, ils se détériorent au bout de 1 à 2 ans d’utilisation. Tandis que le Propylène Glycol (PG), la Glycérine  végétale (VG), ou aussi la Nicotine ne s’endommagent qu’après 3 ans. De ce fait, ce sont les arômes qui déterminent la DLUO d’une solution de cigarette électronique.

Les risques encourus en cas de dépassement de la DLUO

Si par mégarde, vous dépassez la DLUO, n’ayez crainte, car vous ne courez aucun danger. Alors, ne jetez surtout pas votre reste d’e-liquide ayant dépassé leur DLUO. Vous avez la possibilité de continuer à les consommer en toute quiétude si tel est votre envie.

Néanmoins, quand vous dépassez cette date de péremption, les créateurs n’assurent plus la propriété aromatique de leurs e-liquides. Selon l’instant que vous choisissez pour consommer votre e-liquide après avoir surpassé sa date de péremption, il est probable que votre e-liquide ait perdu de sa saveur.

Malgré cela, il est conseillé d’éviter de consommer des liquides d’e-cigarettes dont la DLUO est passée depuis 2 ans. Vous ne ressentirez plus aucun plaisir à vapoter. Au-dessus de 3 ans, tous les condiments se sont détériorés en essence. Il vous reste à tout mettre à la poubelle, car les produits dépassant les 3 ans sont invapotables.

Alors, si vous souhaitez accroître l’espérance de vie de vos e liquides, il est nécessaire de les garder éloignés de la lumière et de la chaleur.

Péremption des composants

Chacun des composants de l’e liquide possède sa propre DLUO. À titre d’exemple, voici ceux des plus pertinents.

Exemples

Le PG et la VG possèdent une durée de vie maximale d’environ 2 ans. Quant à la nicotine, elle peut subsister jusqu’à 5 ans d’existence. Pour ce qui est des arômes, ils peuvent effectuer leur fonction dans une durée de 12 à 18 mois. Au-dessus de ces seuils donnés, ces ingrédients ne peuvent plus donner le meilleur d’eux-mêmes. Alors, ne vous étonnez pas, si une fois passé ces DLUO, vous ne ressentez plus les caractéristiques de votre e-liquide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *