Autrefois utilisé pour les bâtiments industriels, aujourd’hui, le toit plat fait des ravages auprès des maisons individuelles. En effet, la toiture plate est réputée pour apporter esthétique et design dans une bâtisse de style contemporain. Le concept est apparu au début du XXe siècle, pour être adopté par tous les architectes modernes de nos jours.

Pourquoi opter pour la construction d’une toiture plate ?

Construire une toiture plate ouvre à de nombreuses possibilités. Diverses installations peuvent être aménagées, étant donné que la toiture plate donne un nouvel espace utilisable. La toiture plate peut se décliner en jardin, le plus souvent en terrasse avec l’aménagement d’un espace vert. Par ailleurs, un toit végétal constitue une méthode ingénieuse pour optimiser l’isolation thermique et acoustique de la maison. Le toit plat dans certains cas peut également être utilisé comme un étage supplémentaire de la maison, où il est même possible de procéder à l’installation de panneaux solaires afin d’alimenter une partie de la maison. Ainsi, optez pour un toit plat permet de ne perdre aucune place et notamment, pour les surfaces de sol limitées en superficie.
Par ailleurs, la toiture plate fait partie des constructions de toit qui ne nécessite aucun permis de construire spécifique. La seule démarche administrative à adopter est la déclaration à faire auprès de la mairie.
Il existe un large choix de matériaux pour la construction, il est possible de recourir à du bois, du métal ou encore du béton.

Comment réaliser la construction d’un toit plat ?

Il existe essentiellement 3 méthodes pour construire un toit plat. La première consiste à recourir à une couverture isolée, assortie d’un pare-vapeur inclus. Cette première technique est dite chaude. Une seconde manière, dite froide, consiste à recourir à une couverture ventilée, à travers une fente d’air. Et enfin, une troisième technique, couramment désignée comme étant la technique inversée consiste à recourir à une couche isolante au niveau extérieur, afin d’optimiser l’étanchéité de la toiture.
Il faut noter au préalable que la toiture plate n’est pas exactement plate. Une légère pente, généralement inférieure à 5% est toujours constatée, afin de laisser à l’eau la possibilité de s’écouler. Cette inclinaison se situe en moyenne entre 2 et 15 degrés. Il est également possible d’avoir un toit avec une constitution légèrement bombée.
Par ailleurs, l’étanchéité est un problème souvent constaté sur une toiture plate. Il est préconisé d’utiliser des matériaux de construction et des produits spécialement conçus à cet effet. Il est également recommandé de faire appel à des professionnels pour la pose. En effet, dans la construction d’un toit plat, aucune erreur ne doit être faite, car elle ne pourra être ni changée ni réparée.

Construction d’un toit plat, à quel prix ?

Le prix d’un toit plat varie en fonction de la grandeur de la toiture et de son utilisation future. De manière générale, la construction va revenir entre 80 et 110 euros par mètre carré, avec la main d’œuvre de la pose incluse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *