Si l’envie vous prend de vous mettre au bricolage et de faire quelques travaux chez vous, nous vous fournirons quelques conseils pour faire du mortier. Vous n’aurez plus besoin de contacter un professionnel, car à la fin de cet article, vous en deviendrez un ! Sans attendre, nous vous invitons à découvrir notre guide pour faire du ciment ou du mortier en quelques étapes seulement.

Phase 1 : Réunissez les matériels et les composants

Pour faire du mortier, vous devez avoir du sable, du ciment, de la chaux, si vous en avez, et de l’eau. Pour le sable en particulier, vous devez choisir la taille des cristaux en fonction des travaux à réaliser. Pour les assemblages de parpaings ou les dallages, il vous faut du sable fin. Pour les travaux de plus grande envergure, commandez du sable moyen. Quand vous passez votre commande, prenez une marge de 20% en plus de la quantité qu’il vous faut, car vous devez laisser sécher le sable avant de l’utiliser.

Pour les matériaux, il vous faut une pelle, une gâchoir et des lunettes de protection pour les yeux.

Phase 2 : Le dosage du mortier

La phase du dosage est sans nul doute l’étape la plus importante dans la fabrication du mortier. S’il est trop sec, vous aurez du mal à le coller. Par contre, si vous ajoutez trop d’eau, il ne fera que couler et séchera difficilement.

Sable, ciment et chaux forment ce que l’on appelle des liants. Pour un bon dosage du mortier, retenez bien cette formule qui vous servira pour le reste de votre vie : la quantité d’eau doit correspondre à la moitié du poids des liants. Ainsi, si vous avez 30 kg de liants, il vous faut 15 kg d’eau. Pour cette dernière, préférez de l’eau propre et pure pour ne pas nuire à la qualité de votre mortier.

Phase 3 : Les liants

Comme nous l’avons dit précédemment, les liants regroupent le sable, la chaux, le ciment et les graviers si vous fabriquez du béton. Pour faire 1 m3 de liants pour mortier, il vous faut 400 kg de ciment et 1400 kg de sable.

Phase 4 : Mélangez le tout

Pour mélanger les liants et pour gâcher du mortier, deux choix s’offrent à vous. Soit vous les faites à la main, soit vous utilisez une bétonnière. Une petite leçon de grammaire en passant, on parle de bétonnière au lieu de bétonneuse.

Pour un travail à la main, commencez par installer la gâchoir sur une surface plane et mettez-y le sable en prenant soin de creuser un cratère au milieu. Versez-y le ciment et couvrez-le avec une partie du sable, puis divisez le tout en plusieurs tas. Au milieu de chaque tas, creusez un cratère et versez-y de l’eau. Mélangez le tout avec une pelle jusqu’à obtention de la texture souhaitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *