Depuis quelques temps, le marché du transport a connu une évolution assez significative. Par la suite, des tas de questions se posent sur la signification exacte du VTC ainsi que ses principales fonctionnalités et tout ce qui concerne ce métier.

VTC, de quoi s’agit-il exactement ?

Un VTC ou voiture de tourisme avec chauffeur offre le même service que le taxi, aider les personnes à se déplacer d’un endroit à un autre. Le VTC désigne plus précisément les exploitants qui offrent à la clientèle une ou plusieurs véhicules de transport avec un chauffeur en particulier. Les clients bénéficient sans doute tout le luxe et le confort offert à bord de la voiture. L’expansion des VTC en territoire français a effectivement bouleversé le domaine du transport. En conséquence, une législation plus importante a été établie, la loi de Grand Guillaume qui interdit l’accès au métier aux capacitaires LOTI. Au cas où le VTC dépasse le nombre exigé qui est de neuf personnes et pas plus, il passe à un autre niveau de transport impliquant la capacité de transport spécifique. Les VTC ont le plus souvent le statut d’auto-entrepreneur. Son atout principal est le faible coût d’entrée estimé à 170 € de frais d’immatriculation renouvelé tous les cinq ans.

Les obligations pour exercer le métier du chauffeur VTC

Avant de devenir un chauffeur VTC, vous devez d’abord obtenir votre permis B. Ensuite, il vous faut suivre une formation obligatoire de 250 heures minimum afin de passer un examen par lequel il est indispensable d’avoir la note minimale de 10/20. Un test qui n’est pas facile vu le nombre d’épreuves qui le constituent. Une fois que vous réussissiez à l’examen, une carte professionnelle vous sera livrée avant que vous réclamiez votre licence provisoire auprès de la DREAL située dans votre région.

Les compétences attendues

Outre les formations essentielles, la carte professionnelle et la licence, des compétences techniques sont également nécessaires et très utiles si vous voulez devenir chauffeur VTC beauvais. Un savoir-être irréprochable est l’une des qualités requises. Le conducteur VTC se doit d’anticiper et de proposer des itinéraires de trajet, connaître quelques bases de sécurité rapprochées pour mieux protéger sa clientèle. Il met à disposition les meilleurs produits d’accueil qu’ils soient. La courtoisie et la discrétion sont les caractères les plus suscités en tant que chauffeur VTC. Il est fort probable que votre client vient d’un autre pays que le vôtre. Cela implique évidemment la nécessité d’apprendre plusieurs langues étrangères, trois minimums. Enfin, vous devez être doté d’une bonne culture générale.

VTC, quel type de véhicules ?

Les voitures des VTC sont parfois des vans ou encore des berlines pouvant accueillir huit passagers environ. Contrairement au taxi, le VTC doit obligatoirement se plier à quelques caractéristiques ; avoir quatre ou neuf places maximum, avoir au moins quatre portes. La longueur du véhicule est de 4,50m avec une largeur de 1,70 m et une puissance de 84 KW. Une voiture de gamme ne coûte pas moins de 25 000 €. Toutefois, il est également possible d’opter pour la location, mais à long terme, ce sera encore plus coûteux. Quoi qu’il advienne, le but d’un VTC à Beauvais par exemple, reste toujours de satisfaire le désir de ses clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *